Pourquoi nous parlons mal l’anglais! Article sur AgoraVox

Pourquoi nous parlons mal l’anglais! Article sur AgoraVox

Nous avons lu avec attention l’article sur Agoravox intitulé « Pourquoi nous parlons mal l’anglais! » très intéressant, car il explique que les français n’ont pas une oreille très fine ou disons qu’en terme scientifique (nous citons) « Le spectre sonore du français s’étale en effet de 125 à 2000 hertz, du grave au médium, alors que celui de l’anglais part au contraire d’une fréquence de 2000 Hertz jusqu’à 12 500, du médium à l’aigu« . (un peu réducteur ce spectre)

Cette théorie a été développée par le professeur Tomatis qui a écrit plusieurs ouvrages fort intéressants sur le sujet dans deux livres L’oreille et le langage et L’oreille et la vie. Le professeur Tomatis a développé une théorie finalement très logique, on ne peut émettre que les sons que nous entendons. Si nous avons donc cet handicap congénital de l’oreille, il nous est donc impossible de parler l’anglais correctement? Le professeur Tomatis a notamment travaillé avec des chanteurs d’opéra qui devenaient sourds à une certaine fréquence à cause de la puissance de leur chant. Il s’occupait donc de leur rééducation.



Avez vous déjà écouté chanter quelqu’un qui écoutait une musique avec un casque sur l’oreille? Sinon, faites l’essai vous allez voir.

Si effectivement nous avons peut-être une déficience physique au niveau de l’oreille, si vous allez au Royaume Uni ou aux USA, les anglais ont les mêmes problèmes, car eux aussi ont de gros problèmes de prononciation quand ils parlent notre langue. Les Russes, les scandinaves et les Allemands seraient les plus doués en langue du fait du large spectre de leur oreille. On peut certes adhérer à cette théorie qui a été étayée par les études du professeur Tomatis et s’y complaire pour justifier notre incompétence à apprendre les langues, mais c’est trop facile!

Une oreille ça s’éduque, ça s’éduque surtout par l’écoute et par la réécoute de ce qu’on parle de ce que les autres parlent. Si vous avez une méthode de langue avec les supports audio en Mp3, ce n’est pas trois fois qu’il faut écouter la leçon, mais c’est 100 fois. Il faut pouvoir également s’enregistrer pour s’écouter et se corriger. Ainsi notre oreille va s’affiner et va percevoir certaines nuances de la prononciation au fur et à mesure de l’apprentissage. Malheureusement personne ou très peu de gens pratiquent ce genre de méthode. Tout le monde veut apprendre vite et donc mal.

A ce titre nous conseillons d’investir dans des casques (écouteurs) de très bonne qualité, pour justement éviter déjà que votre équipement audio ne vous coupe un peu de bande passante supplémentaire, déjà que vous avez une oreille « atrophiée ». Le micro que vous allez utiliser pour vous enregistrer sera également de très bonne qualité pour les même raisons.

Pour résumer, même si notre oreille n’est pas « bonne » avec l’écoute et la répétition vous allez devenir très bon en langue et quelque soit la langue. Il vous restera un peu d’accent français, mais vous savez que c’est charmant alors ne perdez pas votre accent complètement.

D’autre part, sachez que certains russes, allemands ou scandinaves sont très nuls en langue également. Mais si vous allez en Norvège par exemple, très peu de films sont doublés encore moins les dessins animés! Alors les bambins sont obligés de se mettre tôt à l’anglais.

Et il ne faut pas oublier que les lecteurs MP3 dont le son est poussé trop fort et le son dans les  boîtes de nuit, voire les surround des cinémas sont là pour nous atrophier encore plus nos précieuses oreilles.

Voila l’article sur Agora Vox et sur le blog de l’auteur çaderange





Delicious Bookmarquer sur Delicious

Comments are closed.

Share This

Share This

Share this post with your friends!